Canopée vs Lego Mindstorms : premier contact.

Une grande partie de l’équipe de la médiathèque de la Canopée la fontaine s’est rendue le 27 mai dernier au Carrefour Numérique² de la Cité des sciences, afin de découvrir les Lego Mindstorms et d’imaginer des ateliers à proposer au public de la bibliothèque.

A l'assaut de la montagne de pièces.
A l’assaut de la montagne de pièces.

Construction

Face à nous, une table de 8 mètres de long avec une montagne de pièces à assembler.

Plein d’idées et d’impatience, les bibliothécaires se lancent dans la construction des robots.

Des groupes se forment. Suivant le mode d’emploi de construction, ou improvisant totalement, chaque groupe donne forme à son robot : moto à quatre roues, modules de défense et d’attaques, griffes…

L'équipe s'active à l'assemblage.
L’équipe s’active à l’assemblage.

Après 2 heures d’efforts, les robots sont construits, et attendent qu’on leur donne vie. Il est temps de passer à la programmation.

 

Programmation

Bataille de robots
Bataille de robots

Le Carrefour Numérique² mettait également à notre disposition des ordinateurs portables sur lesquels était installé le logiciel permettant de programmer les robots construits. En improvisation totale, ou à l’aide de quelques tutoriels inclus dans le logiciel, les bibliothécaires parviennent à donner vie aux robots, et à leur faire exécuter des commandes simples : ils avancent, reculent, tournent. Les robots font leurs premiers pas dans la salle mais aussi sur les réseaux sociaux.

Les capteurs tactiles positionnés sur ces machines leur permettent même de réagir en cas de contact avec un autre individu : accélération pour foncer vers la source du contact ou pour la fuir.

Il est alors temps de sortir les arènes, pour faire s’affronter les robots dans des matchs de sumo. Malheureusement c’est ici que les choses se compliquent. Plus les instructions que l’on souhaite donner aux robots sont complexes, et plus la programmation à effectuer se corse. Nous n’arriverons pas à programmer les robots pour qu’ils détectent les limites de l’arène, et ils se comportent de fait comme si cette dernière n’existait pas. En revanche, ils détectent bien les murs et les obstacles, ils les contournent s’ils sont programmés pour et c’était le cas !

Contraints de mettre fin à la séance – le temps passe vite quand on s’amuse – nous nous lançons dans une autre aventure, celle du démontage, du tri des centaines de pièces et surtout du rangement. Mais ceci est une toute autre histoire…

De retour dans nos locaux, Cyrille a fait un essai très concluant, regardez plutôt :

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s