Chasse aux pokemons dans les Halles

Depuis quelques semaines, des centaines de milliers de personnes ont téléchargé le jeu Pokemon Go sur leur tablette ou smartphone. Si nos collègues de la BPI ont recensé les lieux les plus fournis en petits monstres mignons à Paris, le quartier des Halles n’est pas en reste et est également une zone propice aux rencontres de toutes sortes !

Mais avant de vous lancer dans la chasse aux pokemons, quelques recommandations s’imposent. Si Pokemon Go est un super jeu, ludique, faisant (re)découvrir streetart et patrimoine, il faut adopter quelques règles de base pour se protéger et éviter de déranger les gens. Celles-ci sont listées sur le site service-public.fr notamment si vous êtes à vélo, en scooter ou en voiture. Si vous êtes également précautionneux vis-à-vis de la collecte de vos données, cet article vous expliquera ce que vous risquez de transmettre à Niantic, le studio qui a conçu Pokemon Go.

Mais revenons au jeu. Si on délimite les Halles par un quadrilatère rue du louvre, rue Berger, boulevard de Sébastopol, rue Etienne Marcel, notre quartier compte 51 pokestops. En faire le tour peut permettre de faire incuber un petit oeuf ou deux également (pensez-y pour la combinaison avec un oeuf-mystère !).

Malheureusement pour nous (ou heureusement pour ceux qui veulent être dans un endroit « pokemon free »), la médiathèque ne compte pas de pokestop ni d’arène, comme nous étions en travaux lors de la détermination des points d’intérêt. On peut d’ailleurs voir de manière assez amusante une sculpture de l’ancien forum faire office de pokestop en plein milieu de la Canopée ! Le quartier semble plus propice à la chasse et à la récupération de matériel qu’aux combats.

Screenshot_2016-07-15-14-30-16_resized
pokestop réminiscence de l’ancien forum des Halles

Le problème de notre quartier est de ne pas avoir d’arène centrale, il faut se déplacer place Notre-Dame des Victoires, aux ateliers d’artistes rue de Rivoli ou rue Tiquetonne, juste avant le croisement avec la rue Saint-Denis pour trouver les trois arènes les plus proches.

Screenshot_2016-08-16-13-58-04_resized
Louis XIV contre Dresseur niveau 18

L’un des meilleurs moments pour capturer des pokemons semble être la pause déjeuner : de nombreuses personnes déposent des leurres sur les pokestops du jardin Mandela, assurant ainsi une moisson partagée de roucools, ratatas ou autres mystherbes !

Screenshot_2016-08-16-13-49-48_resized
prêt à moissonner !

Nous aurions d’ailleurs quelques conseils complémentaires:

  • trouvez-vous un coin à l’ombre dans le jardin Mandela, ce serait dommage d’avoir une insolation en « farmant » (et tant pis pour les amoureux !); n’oubliez pas une petite bouteille d’eau
  • évitez de jouer rue Rambuteau: rue étroite où circulent piétons, vélos, camions de livraison… mieux vaut attendre d’être aux abords de Saint-Eustache ou dans le jardin
  • on a repéré un abo et dodrio à côté de la Bourse de commerce, un boustiflor au milieu du jardin Mandela et une aéromite à côté du chantier de la Samaritaine 😉 si vous avez d’autres trouvailles, n’hésitez pas à les laisser en commentaires !
  • et surtout A-MU-SEZ-VOUS !!!

PS: si vous voulez connaître l’origine des noms Pikachu, Scarabrute ou Salamèche, on vous recommande cette édifiante interview de leur traducteur français (transmise par nos collègues des médiathèques de Cergy à tout seigneur, tout honneur !)

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s