Vélo et médiathèque : une belle histoire d’amour

Le vélo : un sujet (et un objet) incontournable depuis ces derniers mois ! On en avait parlé brièvement lors de notre matinée de réflexion sur la transition écologique, on a donc voulu approfondir le sujet.

Les objectifs : discuter de nos pratiques de vélo, approfondir ses connaissances et échanger des idées, les expériences, les bons plans…

Étape 1 : Un petit échauffement physique

Pour se mettre en jambes, nous échauffons nos articulations utiles à la pratique du vélo : poignets, coude, épaules, genoux, chevilles, cou.

Étape 2 : un petit échauffement spirituel

Quoi de mieux qu’un Quizz sur le vélo ? Cela permet d’avoir de manière participative des informations et des actualités sur le monde du vélo !

cliquez sur l’image pour faire le quizz !

Étape 3 : le retour d’expérience de Marie, bibliothécaire, cycliste et Sourde

Marie fait du vélo depuis plusieurs années. Elle nous liste les accessoires indispensables pour les cyclistes sourds :

  • Un rétroviseur. Placé sur la gauche du guidon, cet accessoire indispensable permet aux personnes sourdes et malentendantes de repérer les voitures et les autres vélos arrivant derrière eux. Le champ de vision étant un élément de repère et d’attention très important chez les Sourds, le rétroviseur est incontournable pour anticiper les mouvements des véhicules, pour être averti de leur présence et pour éviter les accidents. C’est possible d’en mettre un autre à droite de votre guidon, mais il sera moins utile, puisqu’en France, on roule à droite !
  • Le gilet avec bandes réfléchissantes et avec les deux symboles suivants :

Ces symboles universels permettent d’avertir les autres cyclistes et véhicules qu’une personne Sourde et s’exprimant en LSF (langue des signes française) est sur ce vélo. Cela évite les incompréhensions en cas d’accident ou d’accrochage léger. De couleur jaune en général, on peut bien sûr lui préférer une autre couleur : bleu, vert, orange… ou rose !

  • La confiance en soi : il ne faut pas avoir peur de prendre la route. Les mêmes règles du code de la route s’appliquent à tout le monde, surdité ou pas. Et le même plaisir de conduire son vélo sera ressenti aussi !

On remercie Marie pour ce partage d’expérience, et on fait un petit coucou à Emmanuelle, une de ses amie, Sourde également, qui nous a envoyé un témoignage en LSF sur son périple actuel en vélo (d’Orléans à Nantes en faisant un détour par La Rochelle) !

Étape 4 : les ressentis, impressions, pratiques des collègues par rapport au vélo

Dans l’équipe de bibliothécaires, voici le ratio !

Les raisons :

Ce dernier point en bas à gauche a été largement débattu : il faut évidemment penser à sa sécurité en étant bien équipé ! Le casque, le gilet avec bande réfléchissante, la sonnette sont mentionnés comme des incontournables.

On a aussi mis en avant l’antivol en U, qui doit attacher au moins une roue, le cadre du vélo et l’arceau du parking pour être bien sécurisé.

Et évidemment, tout le monde s’accorde pour dire que rien ne vaut des pistes cyclables aménagées pour les vélos. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les sites des trois principales associations de cyclistes :

Étape 5 : donner envie !

Sur Internet, nombreuses sont les ressources pour donner envie d’enfourcher son vélo. Voici notre sélection :

A bientôt sur les pistes cyclables !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s