Vous avez dit murder party ?

Concevoir une murder party inclusive & en ligne

Épisode 2/2

Ça y est ! Notre première expérience de murder party s’achève ici ! Avec un mélange de soulagement (que tout se soit passé sans trop d’encombres), de satisfaction du travail accompli et de tristesse (que l’aventure soit terminée), nous vous livrons notre bilan !

Ce qu’on a aimé

  • Ce projet était une expérience enrichissante pour la cohésion de notre équipe. Nous nous sommes découverts sous un autre jour et nous avons travaillé ensemble, d’une manière différente du quotidien. Il faut dire que dans la période que nous vivions, il était plaisant de se réunir autour de quelque chose de ludique et « challengeant ». Nous avons partagé des moments intenses de grande réflexion, mais aussi des rires et une bonne dose de stress ! Cette aventure va certainement marquer durablement la vie de notre équipe!

Un sourire mortel… ou une cheffe à terre !

Une assistante très décontractée.

On ne joue pas avec la nourriture !

Souriez, vous êtes filmées !

  • C’est un projet riche en découvertes et en apprentissages : la réalisation d’une murder party était une première pour beaucoup d’entre nous… alors une murder party en ligne et inclusive : c’était un vrai défi ! En effet, nous avons expérimenté de nombreuses choses et endossé des rôles que nous n’aurions jamais eu l’occasion de revêtir ailleurs : scénaristes, interprètes, acteurs, réalisateurs, « concepteurs de pièces à conviction »…
  • En dépit des circonstances compliquées avec la mise en place d’un troisième confinement, l’équipe participante a souhaité persévérer et poursuivre le projet pour le mener à bien. Il faut dire qu’après avoir passé des mois à plancher sur notre jeu, il fallait que ce projet voie le jour ! Chacun a fait l’effort de s’adapter en travaillant parfois de chez soi, parfois avec les enfants. Le plus compliqué a été de se concerter les uns avec les autres à distance pour que tout le monde ait le même niveau d’information…
  • Grâce à notre collègue-interprète et avec la magie du montage, ce projet a pu être rendu accessible aux publics sourds.

Ce qu’on a moins aimé

  • Accessibilité : Oui…mais pas tout le temps : Si nos vidéos étaient traduites en LSF, les dix interrogatoires répartis sur cinq soirs de la semaine du jeu se faisaient par écrit. Il aurait été très compliqué à distance de les réaliser en visioconférence depuis chez nous avec un interprète. De même, certaines des pièces à conviction pouvaient être difficiles à déchiffrer pour un public moins à l’aise avec le français écrit.
  • Le manque de temps… : Bien que nous nous y soyons pris en avance, le temps passe vite et nous n’avons pas pu tester notre murder party avant de la proposer au public. Nous n’avions pas de visibilité sur la perception de son contenu et nous avions beaucoup de questions : Est-ce que le scénario tient la route ? À quel niveau de difficulté se situe notre jeu ? Les indices et leur ordre de parution sont-ils pertinents ? Les fiches-personnages sont-elles suffisamment complètes pour que chacun puisse interpréter son rôle de manière crédible.
  • Les inévitables petits cafouillages… Et oui, il y en a toujours… surtout dans ce genre de projet où il faut penser à tout et où la moindre petite modification en impacte d’autres ! Malgré les nombreuses relectures, il y en a eu… Le tout est de savoir les rattraper, même en live face aux joueurs ! La préparation des fiches-personnages doit être détaillée au maximum et claire pour que les acteurs incarnent au mieux leurs rôles avec une personnalité bien dessinée tout en ayant en tête ce qu’ils peuvent divulguer, et à quel moment !
  • La communication : Encore une fois, la faute à la Covid 19, nous n’avons pas pu communiquer comme nous aurions aimé le faire : plus largement ! Des affiches et flyers ont été distribués à nos partenaires : la boulangerie De belles manières et le centre d’animation Paris Anim Les Halles, ainsi qu’aux autres bibliothèques du forum. Nous aurions surtout voulu tourner et monter un teaser… mais ce n’est que partie remise !
Gwladys et Maude en plein interrogatoire : elles sont concentrées mais elles ont bien ri aussi !

Et les joueurs dans tout ça ?

  • Pour être honnêtes, peu de joueurs ont renvoyé le formulaire d’accusation (une dizaine) mais les échanges lors des interrogatoires furent foisonnants et intenses, et nous n’étions pas trop de deux pour y répondre ! Pour profiter pleinement du jeu, il fallait être disponible de manière régulière tous les soirs pendant une semaine pour mener l’enquête en direct. Cela n’a pas empêché les joueurs d’être assidus et très inspirés ! Certains joueurs se sont lancés dans l’aventure après coup et continuent encore puisque la page Facebook est toujours accessible. Nous sommes bien conscients qu’utiliser Facebook a pu être un frein car il est nécessaire d’avoir un compte pour jouer. Nous travaillons actuellement à la recherche de nouveaux outils et de nouvelles plateformes sans inscription pour notre V2.
  • En revanche, comme nous le disions plus haut, les participants ont joué le jeu : tous ont su utiliser les pièces à conviction et les interrogatoires des suspects pour tenter de démêler l’affaire. Parfois, certains ont mis le doigt sur une incohérence due à une modification de dernière minute. D’autres ont perçu des indices, là où il n’y en avait pas (le pansement au doigt d’une bibliothécaire ne faisait pas partie du scénario, mais plusieurs joueurs et joueuses y ont vu un indice et n’ont pas manqué de questionner la suspecte lors de son interrogatoire ; ça nous donne encore plus d’idées pour une prochaine fois !) D’autres encore nous ont faire rire avec des hypothèses inspirées (mais qui tiennent la route !) Tous sont arrivés au bout de l’enquête, armés des bons mobiles et des bons alibis, et ça c’est une sacrée victoire !
  • Les joueurs ont en tout cas passé de bons moments, tout autant que nous :

« Merci pour cette enquête 😉 » Nanoups

« Merci merci merci pour ces bons moments de divertissement ! Bravo à tous les organisateurs et acteurs 🙂  J’ai trouvé les pièces à conviction particulièrement bien faites ! J’ai adoré l’accord de confidentialité (moi qui traduis des contrats régulièrement) et j’ai trouvé les captures d’écran de mobile très réussies. » Aurélie R.

« C’est une super idée, à renouveler, s’il vous plaît. » The Doffre

« Bravo pour votre travail sur cette murder party, c’est très distrayant et très bien fait. » Marion

« Très chouette idée. Les pièces à conviction qui ont jalonné l’histoire ont bien pimenté le scénario. » Valérie Lno

«  Vous avez fait un sacré travail !! Cette murder party était très bien menée, les indices au top !! Et le scénario, c’est une pépite. J’espère voir d’autres murder party de ce format là et j’espère être plus présente pour au moins donner mon avis sur le coupable la prochaine fois. (J’avoue qu’avec le travail je n’étais pas suffisamment concentrée pour entrer dans la fébrilité de cette enquête gourmande 😅). Je tiens tout de même à vous remercier pour cette semaine palpitante et à vous dire chapeau bas pour ce travail génial !! Il fallait y penser à ce format là de murder 😉 » Elsa Msnr

« Merci beaucoup ! C’était très bien fait. » Rova Ra

Myriam, madame la juge et Marie notre interprète
(Mais que peuvent-elles bien raconter ?)

Pour conclure…

Si nous n’en gardions que trois, les maîtres mots de cette expérience seraient la découverte, l’anticipation et l’adaptation :

La découverte parce que nous avons tâtonné, expérimenté des choses et que nous nous sommes ouverts à d’autres horizons.

L’anticipation (ou l’inverse) car, bien que nous ayons bénéficié d’un cadre prédéfini, nous ne pouvions pas anticiper les interprétations imprévisibles des enquêteurs.

L’adaptation car les choses ne se passent jamais comme prévu et que pour une Murder Party le moindre petit imprévu entraîne de grandes modifications ! 

Nous comptons bien sûr réinvestir tout ce travail dans une seconde version en ligne améliorée. Et surtout, nous espérons proposer dès que possible notre jeu d’enquête grandeur nature dans les murs de la médiathèque : pour une expérience de jeu plus immersive et bien plus conviviale !

Une réflexion au sujet de « Vous avez dit murder party ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s