Organiser une murder party en médiathèque 

On partage ici avec vous, quelques idées, glanées ici et là, pour vous aider à monter votre projet de murder party. Merci encore à la BMI d’Épinal et à la bibliothèque Rainer Maria Rilke pour leurs précieux conseils.

Une murder party est un jeu d’enquête grandeur nature où les joueurs et les joueuses interprètent des rôles, durant plusieurs heures, dans un lieu généralement clos. Notre murder party n’en sera pas réellement une au sens classique, car les rôles seront confiés aux bibliothécaires, et notre public joueur endossera la lourde responsabilité de trouver le/la/les coupables !

Première étape : sonder l’équipe

Qui est partant dans l’équipe ? Et pour faire quoi ? Des acteurs seront nécessaires, mais également des scénaristes et des organisateurs pour le jour J. L’équipe en charge du projet aura besoin de temps pour mener à bien toutes les étapes : il faut que l’équipe au complet en ait bien conscience avant de s’engager. C’est d’autant plus vrai, si vous vous lancez vous-mêmes dans l’écriture du scénario et des fiches personnages !

Écrire le scénario 

Le nombre de collègues volontaires pour incarner les rôles déterminera le nombre de personnages joueurs. Vous allez ensuite devoir écrire les fiches personnages et plus largement vous mettre en quête d’un scénario. Notre scénario a été écrit par 3 collègues inspirées, pour 7 personnages joueurs (6 suspects et une juge d’instruction).

Le scénario n’a pas besoin d’être très poussé, cependant les fiches personnages doivent être les plus claires possibles.

Par ailleurs, nous vous conseillons de ne pas révéler aux collègues le déroulé de la scène de crime ni le nom du ou des coupables, afin de leur éviter de commettre des erreurs au cours de la partie et de ménager un certain suspens ! Le retour de l’équipe a d’ailleurs été très positif sur le fait de découvrir le ou les coupables en même temps que les joueurs.

Ne pas hésiter également à faire relire par un collègue extérieur le déroulé de la scène de crime et les fiches personnages pour en vérifier la cohérence.

Enfin, organiser votre scène de crime sous forme de tableau avec les heures, les lieux, les allées et venues des personnages, les pièces à conviction etc…  pour centraliser vos informations et mieux vous y retrouver.

Voici un lien vers un exemple de fiche personnage.

Ou en choisir un en ligne

Il existe de nombreux sites où trouver la perle rare :

https://www.murder2000.com/boutique/

http://www.murdersonline.net/scenarios.htm

Les accessoires et les documents de jeu 

Une fois les fiches finalisées et la scène de crime verrouillée, il faudra préparer les documents de jeu : indices, livret du joueur, plan de la bibliothèque, etc… Il faudra aussi recenser les besoins pour l’ambiance de la soirée : décors, déguisements, accessoires (comme par exemple des menottes pour procéder à l’arrestation en fin de partie – en vérifiant au préalable que les clefs fonctionnent bien !).

Nous avons fait le choix pour notre scénario « Du rififi dans le pétrin » de distribuer un dossier par équipe avec l’ensemble des documents à étudier : photos, plan des lieux, articles ayant trait au crime, etc… et un livret par joueur avec les photos des suspects et des espaces pour prendre des notes.

Élémentaire mon cher Watson !
Brainstorming intensif

Le plus : une murder costumée où les joueurs sont eux aussi invités à se grimer est bien plus immersive et festive !

Préparer votre comm’

Murder Party : Du rififi dans le pétrin !
Pour fêter ses six ans, la médiathèque de la Canopée commande un gâteau dans une pâtisserie réputée… mais le gâteau n’est jamais livré. Un terrible drame est arrivé à la pâtisserie et la cheffe est retrouvée morte en cuisine. Les premiers indices laissent penser qu’il pourrait s’agir d’un homicide volontaire. La juge en charge du dossier a besoin de votre aide pour clore le dossier au plus vite. En solo ou par équipe de 5 maximum, inscrivez-vous à cette soirée d’enquête grandeur nature, interrogez les suspects, recoupez les indices et partagez vos conclusions !
La grande question est : serez-vous à la hauteur ?
Cette enquête sera bilingue Français/Langue des Signes Française en présence d’interprètes pour pouvoir « cuisiner » en toute liberté les suspects sourds et entendants !

Vous pouvez aussi rappeler ce qu’est une murder.

Mais c’est quoi une Murder Party ? Un jeu consistant à résoudre une énigme policière, en incarnant les protagonistes de l’histoire. Il s’agit d’une forme de jeu de rôle, en grandeur nature, un croisement entre théâtre d’improvisation, jeu d’enquête, aventure policière. (Source : Wikipédia)

Organiser les inscriptions

Préconiser dans votre communication de s’inscrire en équipe – d’autant plus si vous souhaitez préparer la répartition des groupes en avance (ce que l’on vous recommande pour ne pas perdre de temps le jour J.) Nous vous conseillons de constituer des équipes de 5 joueurs maximum pour plus de confort. Vous pouvez envoyer des mails de confirmation à vos usagers en indiquant le nom ou la couleur de leur équipe, pour fluidifier la répartition des joueurs lors de la soirée.

Le déroulé de la soirée 

L’idée est que les joueurs puissent circuler en passant de suspect en suspect pour procéder à leurs interrogatoires. Nous avons donc créé 7 « stands » (1 par personnage joueur) et décidé d’accueillir 7 groupes pour qu’ils soient tous occupés simultanément. Les stands, avec le nom du suspect ou du personnage adjuvant, sont clairement indiqués sur un plan simplifié de la médiathèque [photo ?], que nous avons ajouté au dossier du joueur. Un dernier stand, en l’occurrence celui de la juge d’instruction, peut également proposer une visite de la scène de crime ou la présentation des pièces à conviction sous scellés…

6 suspects + la juge = 7 stands

7 équipes de 3 à 5 joueurs (on part sur 5)

5×7 = 35 joueurs

Les équipes d’enquêteurs interrogent les suspects à tour de rôle, à chaque fois 3 mn par stand (temps du sablier), et ne peuvent retourner immédiatement sur le même stand. Prévoir 2 collègues en support pour gérer les questions, orienter le public etc… chez nous, la greffière et l’officier de police.

18h Fermeture de la médiathèque au public et installation des espaces.

18h45 Accueil des joueurs et des interprètes, puis répartition des groupes.

19h00 La juge et ses assistantes expliquent le déroulement de la soirée et présentent l’affaire. Les 6 suspects sont présentés rapidement et répondent tous aux 2 mêmes questions :

  1. Quelle était votre relation avec la victime ?
  2. Que faisiez-vous entre telle heure et telle heure le soir du meurtre ?

Cette astuce permet aux enquêteurs d’avoir les informations préliminaires pour rentrer dans le vif du sujet.

On remet enfin aux  équipes un dossier de pièces à étudier et un livret d’enquête par joueur.

19h15 Consultation du dossier.

19h30 Début de la première session d’interrogatoires.

On n’oublie pas de retourner le sablier !
Serait-elle la coupable ?

20h Apéro/brainstorming : temps d’échanges entre les joueurs. Les suspects et les joueurs sont séparés pour éviter de « casser l’ambiance » mais aussi pour éviter le jeu des questions incessantes !

20h30 Seconde session d’interrogatoires. Les questions deviennent plus précises et les rôles plus ardus.

Non c’est elle !
Au bureau de la juge

21h Les interrogatoires sont finis. Les joueurs rédigent leurs conclusions et les remettent à la juge. Ils ont 15/20 mn pour se concerter.

21h30 Chaque équipe présente ses conclusions : qui est le coupable ? quel est son mobile ? et comment il a procédé ? La juge rend le verdict final, dévoile les circonstances du crime, révèle les alibis et mobiles des suspects. Le/les coupables sont arrêtés/ menottés et on répond aux questions des joueurs.

22h Pot de fin / discussion avec le public.

22h30 Fermeture de la médiathèque dans la joie et la bonne humeur !

Les temps d’échanges et de convivialité sont très importants. Nous avons proposé un buffet participatif, invitant les participants à apporter une boisson et/ou des petites choses à grignoter.

Et la réalité…

Nous n’avons pas pu respecter notre planning : les équipes avaient besoin de temps pour faire le point, préparer leurs questions et se coordonner. Le système des sabliers n’est pas toujours efficace avec les collègues les plus bavards ! Une annonce micro peut être un moyen efficace de faire tourner les groupes et de synchroniser les temps d’interrogatoire ou d’observation.

Il y a eu 5 désistements de dernière minute donc une équipe en moins. Nous avons tout de même pu compter sur 30 enquêteurs impatients et ponctuels !

Les plus

On découvre les talents d’acteurs parfois cachés de nos collègues et on passe un temps en équipe très chouette, en dehors des missions classiques du quotidien…ça fait du bien !

Des gens de différentes générations et avec différents centres d’intérêt se sont rencontrés, ont discuté, ont réfléchi ensemble et  visiblement, ils ont passé un bon moment !

L’organisation était bien pensée et plutôt fluide, même s’il y a eu un léger débordement.

Le scénario a plutôt bien fonctionné. Les joueurs ont réussi à reconstituer les mobiles des suspects et à mettre en lien une bonne partie des pièces à conviction, tout en ayant beaucoup de matière à réflexion !

Dès lors qu’au moins une équipe a dénoué le mystère dans son ensemble c’est que le job est fait ! Le nombre important de pièces a rendu la tâche difficile mais pas impossible.

Pistes d’améliorations

Simplifier et réduire le dossier qui contenait trop de documents à lire.

Transposer notre enquête dans une autre époque pour pouvoir se déguiser…

Et pour réaliser une murder party bilingue français/LSF…

Notre murder party était 100% accessible avec un suspect sourd et la présence d’interprètes français/ LSF.

Malgré les moyens déployés pour la communication, nous avons eu très peu de sourds inscrits et seulement une personne sourde s’est présentée le jour J.

Le temps de traduction ralentissant la fluidité des échanges, les temps d’interrogatoires pouvaient être légèrement inégalitaires entre les groupes : ce qui n’a pas empêché le groupe français/LSF d’être tout proche de la résolution ! De même, les temps d’échanges et d’observation des pièces pouvaient être plus denses pour le public sourd du fait du caractère visuel de la LSF.

L’équipe d’interprètes de choc !

Pour finir, ne pas oublier de…

… reprogrammer la murder party à chaque semestre (tant qu’il y a des inscrits) pour rentabiliser le temps passé à sa préparation.

… échanger vos rôles en interne et passer un bon moment en équipe et avec nos publics chéris d’amour !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s